Maison Rucher, le goût des belles choses

La Maison Rucher voit le jour dans le sud de la France à Arles. Après une carrière en tant que commercial pour la haute couture, Christophe Campagnola change de voie et se passionne pour les abeilles et la fabrication du miel jusqu’à suivre une formation d’apiculteur. Le déclic lui vient d’un parallèle qu’il dresse entre le travail des ouvrières des ateliers de couture français et les abeilles : dévouées, laborieuses, capables de fournir un travail efficace et de grande qualité en toute discrétion. Fasciné, il crée une marque responsable, prônant un retour aux sources d’une création intemporelle, et se place sous les bons auspices de l’industrieux animal qu’il prend comme emblème. Le concept : mêler mode, art de vivre et apiculture !

Il s’entoure alors de plusieurs maisons et fabricants de la région aux savoir-faire incontestés afin de créer des collection de vêtements et d’objets hors du temps et des modes. Il s’adresse à la manufacture Brun de Vian-Tiran, fondée en 1808 à L’Isle-sur-la-Sorgue et spécialiste de la couverture en laine, pour inventer avec l’aide d’un atelier de couture nîmois, plaids, coussins, couvertures mais aussi vestes d’intérieur en pur mérinos d’Arles ou cachemire. Pour les bougies, en pure cire d’abeille, il fait naturellement appel à un ancien apiculteur devenu cirier près de Bollène, dans la Drôme provençale.

En boutique, la collection de vêtements côtoie une délicieuse collection de miels monofloraux qui révèlent chacun l’intensité de la flore environnante. Certaines pièces sont devenues incontournables comme la chemise en popeline de fabrication française. Partout l’abeille totémique est chez elle, accrochée au col d’une chemise, en essaim sur un plaid… Fondue en bronze, en or ou en argent dans des ateliers lyonnais, elle veille sur l’esprit de la maison.

maisonrucher.com